November 27, 2006

La journée mondiale du handicap en panne de web accessible ?

Posted by

amo@emakina.fr

Le 14 novembre dernier, nous avons fêté la Journée Mondiale de l’Utilisabilité.
Le 3 décembre prochain, c’est la journée mondiale du handicap, mais alors que l’accessibilité web est devenu un sujet incontournable et une exigence règlementaire appliquée aux projets publics, et bien officiellement, rien en vue. Incroyable. En plus c’est un dimanche, sans doute pour éviter les manifestations devant les lieux inaccessibles. Heureusement que le réseau est là pour se mobiliser.
Ce n’est évidemment pas le cas du web. Depuis 2005 et la loi sur le handicap qui a porté sur les fonts baptismaux l’exigence de respect des critères WAI, traduits en France par le label Accessiweb, les choses font petit à petit leur chemin. Pour notre part, nous avons joué le jeu très tôt, avec un expert dans la foulée et la systématisation de cette exigence dans nos engagements qualité depuis maintenant un an. Tiens, d’ailleurs, Opquast, auprès duquel nous avons renouvelé un partenariat qui s’impose de lui-même, vient de s’offrir une v2 fort plaisante et un instrument toujours plus pertinent au bénéfice des standards et de l’accessibilité.
Je ne sais pas très bien interpréter l’absence de mobilisation publique dimanche, alors qu’on attend toujours le décret de la loi sur le handicap. Le fait est que le respect des critères d’accessibilité est maintenant quasi-généralisé dans les appels d’offres et que lorsque nous abordons le sujet avec nos clients et prospects, l’oreille est attentive. Reste à transformer l’essai, ce que l’on espère constater dans le Journal Officiel. En attendant, l’évangélisation continue et elle, c’est tous les jours qu’elle a lieu.

Monique

Bonjour,
Merci pour le relais, appuyé par des commentaires pertinents 🙂
Indispensables pour sensibiliser, convaincre quelques personnes de plus… de telles journées ne peuvent évidemment pas se substituer aux actes quotidiens, inlassablement répétés.
Amicalement,
Monique

Monique

Un petit détail oublié : le fait que la journée se passe un dimanche est ne résulte pas d’un choix. C’est une date, celle du 3 décembre qui a été retenue par l’ONU.
Amicalement,
Monique

Alexandre

Bonjour,
Tout d’abord, je tiens à dire que vos efforts pour un developpement d’un WEB respectueux des normes et standarts est quelques choses de très bien.
Seulement, je vais vous dire gentillement qu’il faudrait commencer par respecter vous-meme la norme. En effet, je suis votre blog et vos differentes activités avec interet. (Je suis du Limousin), Et je vois en ce moment sur votre page principal et dans ce billet que vous vous “vantez” “d’une assurance qualité en trois points : le respect des standards, la mise en oeuvre de bonnes pratiques, un engagement pour l’accessibilité numérique.”
Or quand je parcours vos sites (votre site groupereflect ou bien les sites que vous faites pour des clients, ces sites ne sont pas du tout aux normes.
ex
http://validator.w3.org/check?uri=http%3A%2F%2Fwww.groupereflect.net%2Fourblog.html&charset=%28detect+automatically%29&doctype=Inline
ex
http://validator.w3.org/check?uri=http%3A%2F%2Fwww.pariscap.com%2Fblog%2F&charset=%28detect+automatically%29&doctype=Inline
J’espere seulement que la “norme W3C” n’est pas un de vos arguments de vente!
Alexandre

Alexis Mons

Si les standards et au-delà la qualité web sont affirmés sur notre site, c’est que nous y croyons, que nous avons décidé d’en faire des valeurs piliers de notre développement, mais aussi et il n’y a rien de choquant à cela, que cela doit être un argument commercial intelligible de nos clients.
Le discours commercial est aussi de l’évangélisation et si nous étions plus d’agences à le tenir, peut-être que leur respect s’en porterait mieux. Soyons pragmatiques.
Je parle bien d’engagement et de valeurs car, au-delà de toutes les intentions, il s’agit de faire en sorte que ce soit une réalité plus forte chaque jour. Considérez cependant que le monde est ainsi fait qu’un prestataire propose et que les clients disposent, et je ne parle pas des erreurs qui résultent de la saisie de contenus par les utilisateurs (Vous remarquerez d’ailleurs que ce sont là l’essentiel des erreurs qui remontent du lien de vos liens de tests).
Pour le reste, nous recevons très bien votre remarque et l’exigence réaffirmée qu’elle véhicule. Nous n’avons pas la prétention d’être irréprochable et ceux qui le prétendent ont à mesurer l’humilité qu’il y a à avoir dans ce domaine. Nous essayons simplement de progresser tous les jours. Cela ne nous empêche en rien d’affirmer des valeurs auxquelles nous croyons, de les défendre et en cela de participer à l’évangélisation nécessaire sur les standards.

Jean-Luc Grellier

Bonjour Alexandre,
Comme tu le sais dans un CMS ou tout autre système de gestion de contenu le contenu est séparé du contenant. Aujourd’hui les systèmes de blog ont beau essayer de générer du code XHTML CSS2 valide, quand ils y arrivent, on ne peut contrôler la validité du contenu… Si tu regardes de plus près les erreurs que tu nous signales concernent justement des contenus qui ne sont pas valides.
Comme le fait fort justement remarquer Alexis, ce n’est pas parce que le monde n’est pas parfait qu’il ne faut pas croire qu’il peut l’être… non ?