November 6, 2007

Faut-il encore apprendre l’anglais ?

Posted by

Webmaster

Un petit billet du monde (le journal), m’a fait me précipiter sur Internetworldstats. Et là, j’ai cru comprendre que le taux de pénétration de l’Internet en Asie étant près de six fois inférieur au taux de pénétration en Amérique du nord, mais que les internautes sinophones n’étant que deux fois moins nombreux que les internautes anglophones, un taux de pénétration égal, ce qui ne tardera guère au rythme actuel, relèguerait l’anglais au rang d’une honorable seconde langue voire moins. je vous laisse faire le calcul…Pénétrée par cette idée, j’ai vu une question incongrue prendre tout à coup de la consistance. D’autant plus que l’Icann vient d’autoriser onze alphabets non occidentaux pour rédiger les adresses. Je vous quitte , c’est l’heure de mon cours d’anglais en ligne…
Pour info :
– Taux pénétration :
Asie : 12%
Am Nord : 70%
– Langues des internautes :
Anglais : 31%
Chinois : 16%

Pascal Rauma, Finland

C’est réduire l’Asie à la seule Chine et la langue de celle-ci au seul Mandarin. Continuez donc d’apprendre l’Anglais.

Marie Serindou

Certes, vous avez raison, l’Asie n’est pas composée uniquement de la Chine.
Pour autant, ce pays représente environ 1 milliard 300 millions d’individus dont plus des trois-quarts parlent le mandarin (langue officielle de la Chine et accessoirement la plus parlée au monde).
Quant à sa présence sur le web, elle ne me paraît pas négligeable (je vous renvoie à ce sujet sur l’une des pages du site cité dans mon billet : Top ten languages in the internet .
C’est ainsi elle (la Chine) qui m’intéresse et justifie ma question qui, je suppose que vous l’aurez remarqué, était volontairement provocatrice. Mon billet est d’ailleurs édité dans la catégorie “humour”.