January 2, 2008

Le live blogguing dans la ligne de mire

Posted by

amo@emakina.fr

Je trouve très intéressant ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique, avec la NCAA, partie en guerre contre le live blogguing cet été. En  juin dernier, un blogueur couvrant live un match de base-ball
 a été éjecté manu-militari du pool de presse. Depuis, ils ont édictés des limitations au nombre de posts par quart-temps et autres choses du genre. Evidemment, tout le monde trouve cela ridicule à l’heure où n’importe quel mobile permet de moblogguer n’importe quelle manifestation, quand cela ne participe pas tout simplement de l’augmentation du buzz et de sa surface de visibilité.

Il n’est pas étonnant que ce ne soient pas les médias qui payent qui soient à l’initiative de la vindicte, mais l’instance sportive qui organise tout cela et qui s’inquiète visiblement de l’affaiblissement de la valeur de l’information qu’induiraient du contenu à la production et à la diffusion incontrôlée à leurs yeux.

Je ne veux évidemment pas retomber dans les mauvais débats entre journalisme et bloguing, mais tout de même, on voit de plus en plus de pool de blogueurs associés à toutes sortes d’événements et je serai curieux de savoir ce qui se passe et se trame du côté des grands événements sportifs. À l’heure où les licences de diffusion du foot sont annoncées en baisse par ici et où l’argent est bon à prendre partout, je me remémore des tentations pas si anciennes de certaines grandes maisons de faire payer la presse écrite ou radio dans sa couverture des événements.

Certains d’entre vous me trouveront un peu pessimiste à mettre le doigt sur ces phénomènes de rapport de forces. Cela dit, si l’on y regarde de plus près, il ne manque pas de gens qui cherchent à générer des droits du côté du net, à recréer de la pénurie ou des franchises. La régulation des blogueurs en goguette et des flux d’informations qu’ils génère aiguise et aiguisera les apétits, n’en doutons pas.

Comments are closed.