August 12, 2008

Le buzz marketing obligé à la transparence

Posted by

amo@emakina.fr

On attend toujours le plan de Monsieur Besson, dans un contexte toujours très tendu par la fameuse loi “création et internet”, mais en attendant, il y a d’autres textes qui passent et qui, dans la torpeur estivale, ne suscitent que peu d’écho. Ainsi, la Loi sur la Modernisation de l’Economie, promulguée le 5 août dernier et qui mérite une lecture attentive.


Passons rapidement sur un Small Business Act à la française qui relève à mon goût de l’intention, renvoyant la balle au sein des collectivités locales quand à une réelle volonté de mise en oeuvre.
Prenons acte de dispositions croustillantes favorisant le déploiement de la fibre, surtout dans l’épineux dossier de la capillarité dans les immeubles.
Considérons bien, aussi, le dessaisissement des tribunaux de commerce en terme de questions de propriété intellectuelle, au profit des tribunaux de grande instance.
Intéressons-nous, surtout sur tout un tas de choses concernant les relations commerciales et les cybermarchands. C’est tout particulièrement le cas de feu la publicité mensongère, qui laisse place aux notions de pratiques commerciales déloyales et autres tromperies. Ainsi, le doute ne peut plus être de mise sur la disponibilité ou la nature des biens et services vendus, leur mise en oeuvre et les qualifications ou labels associés à la promesse. Terminé les excuses d’erreur et autres liberté avec ce qui est affiché. La commande passée vaut dans les conditions où le client l’a effectué.
Et puis, il y a une pépite, fort bien relevée par Benoît Tabaka, à savoir le caractère de tromperie appliqué au fait D’utiliser un contenu rédactionnel dans les médias pour faire la promotion d’un produit ou d’un service alors que le professionnel a financé celle-ci lui-même, sans l’indiquer clairement dans le contenu ou à l’aide d’images ou de sons clairement identifiables par le consommateur.
Traduction : une publicité doit être identifiée en tant que telle, ce qui pour le net, veut dire qu’elle soit mentionnée dans le contenu même (la vidéo par exemple), étant entendu qu’il circule.
Terminé les pubs virales compte tenu du fait que le pot-aux-roses doit être donné à la fin. Gros doute aussi pour les blogueurs embarqués dans une campagne de buzz et qui poussent du contenus alors qu’ils sont sponsorisés par des produits gratuits ou autres biens en nature. Gros doute aussi sur les sites et autres blogs sponsorisés. Vichy, c’est bien fini.

Comments are closed.