August 20, 2010

Pourquoi Foursquare se vendra (certainement) a Google ou pas du tout

Posted by

Manuel Diaz

Avec l’annonce faite de Places par Facebook, un service directement concurrent à Foursquare, la start up New-Yorkaise tant aimée de ses utilisateurs et chouchoutée des analystes US, je me demande ce que vous prévoyez de changer à vos usages autour des services de géolocalisation.

Il y a une semaine quasi jour pour jour Foursquare avait refusé une offre a $120M de la part de Facebook. Je disais sur Twitter que je ne trouvais cela pas malin de la part de Dennis. Rompre une négo (Facebook ayant quitte la table suite a cette demande de +25% sur la valo) alors que vous savez qu’un géant (en terme de users installés) comme Facebook va s’attaquer a votre corps business dans les jours qui suivent…. Étrange comme approche n’est ce pas ?

Mais c’était sans compter un détail que j’avais omis et que @goupil972 m’a judicieusement rappelé. Dennis Crowley, CEO Foursquare, est un ex Google. Il a d’ailleurs déjà vendu son service Dodgeball.com à Google en 2005, fondé en 2000 alors qu’il n’était encore qu’étudiant. Faut il voir là le signe d’une négo sous-marine avec Google ? Denis aurait il déjà négocié un accord avec Google a valoir prochainement ? Ou a la façon de Twitter Foursquare va t il tailler sa route en cavalier seul, service stand alone qui se suffirait a lui même ?

Personnellement je privilégie grandement la piste Google qui cumule de véritables échecs dans le web social. Je pense de plus que Facebook a deux handicapes majeurs : la levé de boucliers inévitable sur la protection de la vie privée (débat assez stérile selon moi mais on pourra en reparler) + l’aspect social gaming complètement absent de Places et très bien installé dans l’ADN Foursquare. Et vous qu’en pensez vous ?

David Castéra

Je suis curieux de voir ce que donnerait une intégration FourSquare / Google Adresses…

Sebastien_Lopez

L’aspect social gaming est dans l’ADN de Foursquare certes, mais il s’est bien essoufflé depuis la création. Encore plus en France ou hors US, ce qui me fait dire que Foursquare n’a pas su gérer du tout sa dimension internationale, tout se passe en majorité à NY ou LA.
Contrairement à Facebook, qui je le rappelle contient aussi du socialgaming dans son ADN.
Il suffit de voir le nombre d’applis jeux disponibles genre Farmville, qui pour l’exemple a une notoriété bien plus élevée que Foursquare, parce que Facebook a bien évidemment une audience astronomiquement plus élevée.

Je pense que Facebook a décidé d’y aller step by step :
1. je lance la fonctionnalité
2. j’y rajoute du gaming ou tout autre chose…

Cela permet de mieux occuper l’espace médiatique à la manière d’Apple (on fait les choses en plusieurs étapes pour multiplier les prises de parole) et de mieux s’adpater ou anticiper sur les actions futures de Foursquare et/ou Google.

Manuel Diaz

Quand je disais social gaming dans l’ADN c’était par opposition a l absence de cette fonctionnalité dans Places pas dans Facebook. Voyons si FB va tenir la chargé si le nb de Check in s emballe un peu et voyons aussi comment les utilisateur d vont réagir au fait que dans Places on puisse être déclare présent a un endroit par un ami ou en tout cas une tierce personne.

Manuel Diaz

Je viens d apprendre a l’instant que Facebook vient d’acquérir HotPotato : http://t.co/uSmismt Foursquare a t il fait un mauvais choix selon vous ? En tout cas j’espère vraiment pour eux qu’ils sont en discussion avec Google car la machine Facebook se met en route !

Bertrand

Google a deja son Places, c’est le nom d’ailleurs, et une bonne longueur d’avance dans le local et la geolocalisation. En revanche il est vrai que Google a un problème avec le social, mais je ne vois pas leur intérêt à acheter Foursquare. Foursquare a une autre dimension dans une ville comme New-York mais c’est un nain au niveau web.
Même le service est mal pensé sur certains aspects, y compris pour le commerçant local pourtant cible publicitaire. Foursquare va devoir trouver une bonne idée pour garder son intérêt mais le jeu peut en être un à condition peut être d’ouvrir plus de possibilités (parcours ou quêtes créés par utilisateur eux même par exemple)