August 22, 2011

Klout gagnerait à ouvrir son algorithme

Posted by

Manuel Diaz

La polémique enfle dès lors qu’on cherche à mesurer l’ego digital de chacun.Tous les classements qui s’y sont essayés en sont la preuve vivante. Klout.com est un service qui vous propose de vous donner une vue sur votre influence digitale. D’après Klout je serais d’ailleurs un “Specialist” : You create content that is spread throughout your network and drives discussions”. Pourquoi pas…

Le problème c’est que personne ne sait vraiment comment l’algorithme de Klout fonctionne. On trouve bien quelques infos ici mais cela reste assez obscur. Pour un service qui propose de mettre en relation marques et digital activistes, je ne comprends pas pourquoi Klout ne tue pas le problème en rendant public son algorithme. Je suis également persuadé qu’il y aurait une communauté de bienfaiteurs prêts à collaborer à l’amélioration de la performance du service. Tout comme Wikipedia a su devenir la première encyclopédie du monde grâce à une vision partagée avec une communauté, là ou Encarta a échoué malgré l’injection de millions de dollars, Klout pourrait devenir un service plus irréprochable s’il acceptait de descendre de l’estrade pour demander de l’aide aux millions de personnes extrêmement talentueuses qui pourraient gonfler les rangs de leurs équipes techniques.

Aujourd’hui la valeur de Klout réside essentiellement et éventuellement, dans le matching entre des individus et des marques. Une sorte de place de marché ou chacun accepte ou pas de collaborer à des fins commerciales dans son existence digitale. Mais à ce jour je ne vois ni le service ni la proposition de monétisation.

En synthèse :

  1. 1. L’algorithme de Klout est contesté et contestable
  2. 2. Klout ne semble pas ouvert à une approche open source ou en tout cas communautaire. Pour un service tournée vers le social business c’est décevant de voir des dirigeants en rupture avec l’état d’esprit de leur audience.
  3. 3. La monétisation de Klout n’est ni perceptible ni démontrée

Mes 10 commandements de la création de start up :

  1. 1. Imagine un service qui a une réelle nouvelle valeur d’usage
  2. 2. Saches que quelqu’un a déjà eu cette idée quelque part sur la planète : tu es déjà en retard !
  3. 3. Si ton idée demande des millions de dollars et plus de 12 mois de développement : trouve une autre idée !
  4. 4. Fédère une communauté autour de toi dès la création de ta start up
  5. 5. Considère la communauté comme un board member
  6. 6. Identifie les personnalités prêtes à t’aider et donne leur un rôle dans le développement de ton produit.
  7. 7. Monétise ton service, dès le début, en lien avec la valeur d’usage imaginée
  8. 8. Ne fais rien que tu ne voudrais pas qu’on te fasse / Ne propose aucun service que tu n’utiliserais pas toi même : good karma !
  9. 9. Exécute
  10. 10. Exécute

Si vous vous apprêtez à lancer votre start-up, je vous conseille aussi de piocher dans “Mes Lectures”. Particulièrement GroundSwell et Rework.

PS : pour ceux qui veulent continuer à se mesurer l’égo-penis, c’est par ici !

Comments are closed.